La criopreservación de esperma consiste en la congelación del semen en nitrógeno lElle consiste à congeler le sperme dans de l’azote liquide, qui est stocké à -196 °c, en conservant son pouvoir fécondant pendant des années. Par conséquent, cette possibilité devrait être offerte à tout les hommes qui seront soumis à un traitement chirurgical, médical ou de radiation qui puisse affecter la production de spermatozoïdes.

L’actuelle Loi en vigueur sur la procréation assistée dans notre pays fournit le cadre juridique au sein duquel effectuer cette technique. Seul le patient peut décider du sort du sperme congelé.

Préservation de la fertilité chez les patients avec un cancer?

Les progrès thérapeutiques en oncologie ont considérablement améliorés les taux de survie.
Plus de 5% des cancers qui affectent les patients de moins de 35 ans, bien que le traitement assure la survie, produisent des séquelles comme la perte de fertilité, en conséquence de la toxicité des médicaments utilisés.

Les spermatozoïdes disparaîtront 2-3 mois après le début de la chimiothérapie pour la plupart des hommes. Bien qu’une récupération soit possible (selon les médicaments, les doses utilisées, la durée du traitement et la sensibilité de chaque patient), il est habituel que les séquelles soient permanentes.

Dans certains cas, la production de spermatozoïdes reprend, mais les spermatozoïdes peuvent être modifiés à la suite du traitements. Ainsi, même en cas de reprise de la formation des spermatozoïdes, il est conseillé de congeler le sperme avant de commencer une chimiothérapie.