L’un des progrès des plus importants de l’Aide Médicale à la Procréation durant ces dernières années est la congélation ultra-rapide des ovocytes (la vitrification), qui empêche la formation de micro-cristaux de glace qui endommagent la cellule durant la congélation traditionnelle.

Cette technique est devenue possible en Espagne au milieu de 2007 et notre centre l’applique depuis 2008, elle a réussi à augmenter de manière significative les taux de survie (96,9%), de fertilisation (80,6%), la qualité des embryons (64 %) et la grossesse (45%) des ovules congelés. Avec des taux similaires à ceux des d’ovules non-congelés.

Preservación de la fertilidad

Cette technique est indiquée pour les types de patients suivants

  • Les femmes qui veulent retarder la maternité pour des raisons professionnelles ou personnelles.

    Pour les femmes, l’âge le plus fertile si situe entre 20 à 35 ans, dans de nombreux cas, il coïncide avec le développement de leurs carrières professionnelles. Après 35 ans, les taux de fécondité baissent rapidement et, après les 40 ans, ils accusent une forte baisse. Bien souvent, les femmes ayant dépassé cet âge ne peuvent pas obtenir une grossesse avec leurs propres ovules.

  • Patients atteintes de cancer, pour prévenir l’infertilité causée par les radiations et la chimiothérapie.

    Les progrès dans les traitements du cancer ont permis un accroissement notable des taux de survie des patients et par conséquent, il est maintenant important de considérer la qualité de vie après avoir vaincu la maladie.

  • Situations cliniques à risque d’insuffisance ovarienne prématurée:

    L’endométriose
    Maladies auto-immunes
    Maladies du collagène
    Antécédents familiaux de ménopause précoce

Pour tous ces groupes de femmes, la congélation d’ovocytes est une façon de conserver une chance réelle d’être mère.

L’IMF met à votre disposition toutes les informations nécessaires, consultez nous.

Procédure de récollection

Nous aurons une première consultation pour vous expliquer tous les concepts avant le début du traitement, nous réaliserons une étude individuelle, et les chances de succès dépendront essentiellement de l’âge de la patiente et de l’état de ses ovaires.

Nous effectuerons les deux premières phases d’un cycle de fécondation in vitro : une stimulation et une ponction des ovaires (lien vers la 1ère phase de la FIV). Pour passer par la suite à la vitrification.