Lorsque pour des questions d’identité ou d’orientation sexuelle, le processus de la procréation n’est pas accepté, il est recommandé d’avoir recours à la Procréation Médicale Assistée. En vertu de la législation en vigueur en Espagne « Toute femme de plus de 18 ans et en pleine capacité d’agir pourra être destinataire ou bénéficiaire des techniques couvertes par la présente loi, à condition qu’elle ait donné son consentement par écrit librement d’une manière consciente et explicite. La femme pourra être l’utilisatrice ou la bénéficiaire des techniques couvertes par la présente loi, indépendamment de son statut matrimonial et de son orientation sexuelle »

Les options thérapeutiques sont variées et dépendent de chaque cas à examiner:

  • L’insémination intra utérine avec sperme de donneur (IAD).
  • Fécondation in vitro (FIV) avec sperme de donneur.
  • Réception des ovules de la partenaire.
  • Double don dans les cas où la patiente ne dispose pas de ses propres ovules.
  • Adoption de pré-embryons donnés par d’autres couples.

Le traitement le plus fréquemment appliqué aux femmes lesbiennes est l’IAD. La probabilité de tomber enceinte avec cette technique est exactement la même que lors d’une relation sexuelle avec un partenaire, à condition que cette option de traitement soit réalisée au cours de l’âge fertile de la femme.

La sélection des donneurs adéquats est une décision qui relève de l’équipe médicale qui applique la technique et est chargé de rechercher la plus grande similitude phénotypique et immunologique avec le receveur. Les donneurs doivent subir un processus de sélection rigoureux. Conformément à la loi: « En appliquant les techniques de la RA, le choix du donneur de sperme ne peut être réalisé que par l’équipe médicale qui applique la technique et qui doit préserver l’anonymat des conditions de la donation.. »

Si les deux femmes ont signé le consentement, elles auront tous les droits et obligations sur le bébé né.

Si vous avez besoin d’informations personnalisées, contactez l’IMF.